LA SEULE RÉSIDENCE RELIGIEUSE SUR LE RHIN SUPÉRIEUR

Château de Bruchsal

Château de Bruchsal; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Achim Mende
La seule résidence religieuse sur le rhin supérior

Château de Bruchsal

Le château de Bruchsal (Schloss Bruchsal) est le seul château épiscopal princier de l’époque baroque sur le Rhin supérieur. Il est surtout célèbre pour son impressionnante cage d’escalier, de l’ingénieur Balthasar Neumann: la «perle de tous les grands escaliers de style baroque».

Château de Bruchsal Le salon de marbre; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Christoph Herrmann

Le salon de marbre de style rococo, conçu d’après les plans de Balthasar Neumann, est la pièce festive du château.

LA RÉSIDENCE DES PRINCES-ÉVÊQUES RECONSTRUITE

Le château de Bruchsal fut construit à partir de 1722 pour être la résidence des princes-évêques de Spire. La planification de cet ensemble baroque, composé de plus de 50 bâtiments distincts, fut placée sous l’égide du prince-évêque Damien Hugo von Schönborn, grand amateur d’art. La somptueuse décoration intérieure fut réalisée sous le règne de son successeur, Franz Christoph von Hutten zum Stolzenberg. De nombreux artistes, qui avaient déjà travaillé à la résidence de Würzburg, aménagèrent les salles d’apparat raffinées dans le style rococo.

De nombreux artistes, qui avaient déjà travaillé à la résidence de Würzburg, aménagèrent les petites salles d’apparat raffinées dans le style rococo. Au XIXe siècle, la margrave Amalie von Baden fut la dernière résidente princière. Après sa mort, en 1832, l’ancienne résidence des princes-évêques fut surtout utilisée par l’administration et par l’armée. Le musée du château, créé dans les années 1920, exista jusqu’au 1er mars 1945, date à laquelle la ville et le château de Bruchsal furent détruits.

Château et Parc de Schwetzingen, visiteurs; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Niels Schubert

Visiteurs dans le château.

La longue phase de reconstruction fut couronnée par la réouverture de la salle d’apparat du « Bel étage », en mai 2017. Suite à la reconstruction, on peut désormais visiter les magnifiques salles du château et les appartements du prince-évêque. Le musée de la ville de Bruchsal et le Musée allemand des automates à musique valent également le détour. Et pour finir, profitez d’une promenade idyllique dans l’allée de marronniers du parc.

Château de Bruchsal Vue de l'escalier; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Andrea Rachele

Avec élégance, l'escalier s'enroule vers le haut: la signature du célèbre Balthasar Neumann

BAROQUE ÉTOURDISSANT

Mutlicolore, gaie et festive : telle est la première impression lorsque l'on pénètre dans la cour d’honneur du château de Bruchsal. Les bâtiments sont richement ornés de stuc et de peintures, les chéneaux décorés de dragons dorés en guise de gargouilles. À partir de 1728, le célèbre architecte Balthasar Neumann construisit le remarquable grand escalier, « inégalé dans l’ingénieuse singularité de l’ouvrage et dans sa grande poésie spatiale ». De l’obscurité, des ténèbres, les visiteurs émerveillés sont conduits, aujourd’hui encore, vers des hauteurs lumineuses. Rarement monter un escalier d’apparat aura offert autant de perspectives et d’impressions fascinantes! Le successeur de Schönborn, Franz Christoph von Hutten, paracheva le château de Bruchsal avec le somptueux aménagement du salon du prince et du salon de marbre, et il garnit la salle d’apparat du bel-étage de stuc élégant et de meubles précieux.

Une reconstruction extraordinaire

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’ensemble fut en grande partie détruit. Toutefois, les objets d’art précieux avaient heureusement été évacués à temps. La reconstruction de l’ensemble du château de Bruchsal fait partie des grandes réussites architecturales du Land de Bade-Wurtemberg. En 1975, avec la réouverture des salles d’apparat méticuleusement reconstruites, on pouvait de nouveau admirer le faste baroque d’antan.

Château de Bruchsal, Vue aérienne avec jardin du château; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Ina Friedrich
Château de Bruchsal, la salle du trône; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Dirk Altenkirch

La salle du trône rénovée avec les précieuses tapisseries « Hommes illustres d’après Plutarque »

RETOUR DES OBJETS D’ART D’ORIGINE

Les salles des anciens appartements des princes-évêques, qui avaient d’abord été aménagées de façon sobre et dépouillée lors de la reconstruction des années 1970, présentaient les objets d’art sauvés de façon muséologique jusqu’en 2002. Une longue rénovation a permis de rétablir l'enchaînement d'origine des appartements. Aujourd’hui, on peut de nouveau admirer les meubles, les peintures et les porcelaines d’origine, ainsi que la vaste et précieuse collection de tapisseries dans leur logique spatiale.

Château de Bruchsal, Salon de jardin; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Steffen Hauswirth

Le salon du jardin s’ouvre directement sur les jardins du château, et la décoration est une allusion à la proximité de la nature.

Parmi les suites de salles qui ont été reconstruites, on compte notamment l’imposante salle du trône, la salle de musique superbement aménagée, et le Salon Jaune, aux élégants meubles Roentgen. En plus de la visite des salles du château, il est fortement recommandé de visiter le Musée allemand des automates à musique et le musée de la ville de Bruchsal.